4e trimestre 2013 : mieux en volume, sans reprise de valeur


Volontarisme des annonceurs à l’investissement…sans augmentation de coûts

−L’ensemble des médias profite d’une meilleure orientation qu’au 1er semestre pour finir à -2% sur ce dernier trimestre.
−Le début d’année décevant ne sera pas compensé par l’amélioration du dernier quadrimestre et 2013 va finir avec une décroissance de l’ordre de 3.9%.
−Internet reste positif sur l’ensemble de l’année, comme en 2012 mais avec un tassement de sa croissance autour de 4.7%.

Internet, toujours en croissance

 +5.6% au T4.
−Plusieurs leviers assurent la dynamique:
Le search continue sa progression, soutenu par la digitalisation des investissements du marché.
Toutes les marques Media continuent à étoffer leur offre vidéo.
Les nouvelles offres en 4G mobile vont encore amplifier l’appétance des mobinautes pour les contenus vidéo et donc à terme tirer les revenus publicitaires du mobile autant sur les formats premium que sur le search.
−Côté mesure, les instituts proposent de nouvelles solutions pour aller vers plus d’efficacité mediaplanning. Nielsen Netratings et Comscore lancent sur le marché français OCR pour le 1er et VCE ™ pour le 2ème  pour mesurer les performances des campagnes web au quotidien dans une logique de certification et d’optimisation.
−La télévision, après 9 mois difficiles qui ont impacté la valeur du coût contact, a conforté son rôle structurant dans le mix des annonceurs cf les +15% de durée publicitaire entre le 19/08 et le 22/09 pour les chaînes herziennes du Mediamat.
−Elle ralentit le trend à la baisse à – 2.3% sur le dernier trimestre et finira l’année à -4.9%.
−Bonne santé des audiences des chaînes comme TF1 ou D8. Cette dernière enregistre la plus forte progression d’audience du PAF sur 1 an, atteint 3.2% de Part d’audience sur septembre et devient 5ème chaîne nationale.
−En parallèle, les offres « 2nd écran »  se multiplient chez les différents diffuseurs avec toujours plus d’interactivité mais aussi de contenus plus riches permettant de mieux en mieux associer les marques aux programmes.

 

 

−La Radio, maintient sa très légère croissance entamée au 3e trimestre et progresse de 0.6%. La durée de la publicité suit la même tendance et enregistre depuis la rentrée un bond de 8.8%  entre le 19/8 et le 22/9 !
−110 nouveaux annonceurs ont utilisé la radio pour prendre la parole depuis le début de l’année vs. 2012.
−Outre ses performances à court terme, le média profite de l’actualité de ce dernier quadrimestre: la rentrée des distributeurs (le mois Carrefour…), mais aussi les constructeurs automobiles qui en septembre ont eu quelques signaux positifs sur les ventes du mois et enfin les groupes telecom avec la mise en avant des nouvelles offres 4G alors qu’ils  avaient délaissé les ondes depuis le début de l’année.
−L’affichage reste en retrait (-3.5%) et réalise une année à -4.6%.
−La partie digitale du média est dynamique mais reste modeste sur l’orientation du chiffre d’affaires. Les agences et les annonceurs apprennent cette année à exploiter le potentiel créatif de ce « nouveau » média et les effets devraient être bien plus visibles en 2014.
−Les recettes publicitaires de la presse sont toujours orientées à la baisse sur le trimestre à 7.1% et sur l’année (-9%).
−La digitalisation du média s’amplifie, confirmée dans la dernière livraison des résultats de ONE 2012/2013 : 45% des français sont des lecteurs de presse numérique, soit 5 points de plus en 1 an et une progression de 17% de lectures sur tablettes et smartphones. La mesure est aussi dynamique puisque qu’en mars 2014 les lectures de PDF seront intégrées dans l’audience.
−Le format vidéo est aussi de plus en plus développé par les éditeurs.
−Enfin, les lancements et nouvelles formules permettent au média de maintenir son attractivité.
−L’Express abandonne le rubriquage pour laisser place aux sujets avec de longs articles et une exigence accrue sur les enquêtes et l’écriture.
−Lancements et renaissances prometteurs comme Vanity Fair, L’Opinion, Lui, ELLE Man et début 2014 l’arrivée de la version française de l’icônique Harper’s Bazaar.
− Enfin,  Masterchef, dont la saison 4  a démarré le 20 septembre sur TF1 est aussi maintenant un magazine.

Une tendance volume T4 encourageante pour 2014 …

−Un marché mieux orienté qu’au 1er semestre sans rattraper l’année, qui fait une transition en « L » vers 2014
−Les innovations dans les offres digitales de chacun des médias se poursuivent avec toujours plus de formats et de contenus premium.
Originalité du contenu qui devient l’enjeu de toutes les marques médias et autres.

+ There are no comments

Add yours