La « valeur média » des grandes surfaces alimentaires en baisse


Basé sur la deuxième édition du baromètre MPG POE, en exclusivité pour LSA, une analyse consacré aux distributeurs.

L’outil mesure, via le CSA, la fréquence de l’exposition des consommateurs aux principales marques (196 pour 16 secteurs) et les médias grâce auxquels ils estiment être en contact avec ces marques.

Premier constat : les enseignes de la distribution, pourtant très présentes dans le quotidien des Français, se classent assez loin des autres marques, malgré la puissance de leur réseau et l’importance de leurs investissements médias (les distributeurs figurent parmi les premiers annonceurs en France).

Carrefour n’arrive qu’en 20e place, Leclerc en 23e, quand Coca-Cola est 6e et Danone 14e. Les distributeurs peinent à faire parler d’eux et génèrent peu de bouche à oreille (6 %). « Dans ce domaine, c’est le néant – en dehors de Monoprix qui est dans la moyenne –, faute d’innovation, observe Yves Del Frate, directeur général adjoint de Havas Media. Les points de vente physiques doivent réagir. »

 

Fréquence des contacts avec les grandes marques (exposition) et poids (en %)

des différents médias par lesquels se font ces contacts

 

 

 

+ There are no comments

Add yours